Découvrez notre guide pour acheter une aile de kitesurf, vous y trouverez toutes les informations qui peuvent vous aider dans le choix de votre aile. Apprenez-en plus sur ce que peut influer différentes configurations possibles sur une aile.

Les différences entre les formes des voiles de kitesurf :

Les voiles de kitesurf sont plus couramment appelées des ailes de kitesurf, aile de kite ou simplement kite. Trois types d’ailes de kitesurf sont sur le marché : les ailes de kitesurf à bridages, les C-Shape et les ailes à caisson. De nombreuses déclinaisons existent dans les shapes mais elles demeurent sur une des trois bases.

Les ailes de kitesurf à bridages :

Les ailes de kite à bridages se sont imposées année après année sur le marché depuis 2007. Aux prémices de l’aile de kitesurf à bridages, elles étaient lourdes ou à l’inverse très légères en barre avec un temps de réaction plus lent que le C-shape originel. 
Certaines marques ont tenté de développer leur propre brevet de shape d'ailes à bridages qui aujourd’hui n’existent plus.  C’est le brevet des frères Legaignoux qui est fiable, efficient et que les marques utilisent. Les deux Bretons étaient également dépositaires du brevet de la voile à boudin en 1984.
Le concept du brevet plus récent est d’avoir 4 lignes et un bridage sur l’aile de kitesurf.
Cela permet une augmentation du choqué, d’enlever la puissance plus rapidement et faciliter le redécollage. Cette évolution a rendu le kitesurf plus accessible à un grand nombre. Ces ailes sont suffisamment performantes pour la grande majorité des kitesurfeurs. 

Depuis quelques années, les ailes de kitesurf à bridages sont directes en barre et sont polyvalentes dans tous les types de navigation. Le brevet Legaignoux est décliné avec des shapes (formes de l’aile) telles que les ailes de kitesurf Hybrides, Open-C, Bow, C-hybride, Delta… Les différences des shapes définissent les programmes de navigation. Elles peuvent être plus orientée freestyle, freeride, vague ou tout-terrain. Les différences du nombre de lattes influent sur les performances de l'aile de kite. Puis les shapes spécifiques qui répondent aux attentes particulières de pratiquants. 

0 aile de kitesurf sans latte shape desi1 aile de kitesurf 1 latte shape design2 aile de kitesurf 2 lattes shape design3 aile de kitesurf 2 lattes shape design5 aile de kitesurf 5 lattes shape design

Shape aile à bridages sans latte : 

+ Aile idéale pour le lightwind.

+ Aile alléger de 30%.

Shape aile à bridages 1 latte : 

+ Aile idéale pour le lightwind.

+ Redécollage facilité.

+ Depower efficace.

Shape aile à bridages 2 lattes : 

+ Depower Rapide.

+ Rapidité de rotation.

+ Arc stable du shape.

+ Bon pouvoir ascensionnel.

Shape aile à bridages 3 lattes : 

+ Depower Rapide.

+ Rapidité de rotation.

+ Arc stable du shape.

+ Bon pouvoir ascensionnel.

Shape aile à bridages 5 lattes : 

+ Depower Rapide.

+ Rigidité importante.

+ Arc stable du shape.

+ Bon pouvoir ascensionnel.

L’implantation et la forme du bridage peut changer considérablement son comportement. Certaines marques ont des bridages courts avec une poulie (ou pas) afin d’avoir des ailes avec du répondant. En revanche, d’autres marques opteront pour des bridages longs avec plusieurs poulies. Les constructeurs peuvent opter pour différentes shapes. On peut retrouver des shapes alternatives qui s'affirment ou commence à disparaître. 

Open-C ou C-Hybride en 3 ou 5 lattes : 

+ Pivote rapidement.

+ Depower Rapide.

+ Sensations de barre directe.

+ Arc stable du shape.

+ Bon pouvoir ascensionnel.

Shape aile à bridages 3 lattes vague : 

+ Pivote très rapidement.

+ Depower Rapide.

+ Sensations de barre directe.

+ Arc stable du shape.

+ Capacité à drifter. 

Shape aile à bridages Delta 3 ou 5 lattes :

+ Bonne plage basse.

+ Surface projeté plus importante.

+ Dépower linéaire.

+ Shape de moins en moins utilisé.

Shape aile à bridages Bow 5 lattes :

+ Grande plage de vent.

+ Depower Linéaire.

+ Bon lift en saut.

+ Shape de moins en moins utilisé.

Les 4 shapes d’ailes de kitesurf ci-dessus représentent des déclinaisons qui ont des facultés de vol différentes. Open-C ou C-Hybride ou Aile de Vague sont des shapes d’ailes de kitesurf hybrides avec des atouts pour exceller dans certaines disciplines.

Un shape en Open-C ou C-Hybride est une aile de kitesurf développée pour le freestyle/freeride. L’aile combine performances en sauts et en déhooké. Ce shape est développée pour avoir une sensation de barre très directe avec des bridages courts et parfois sans poulies. 

Une aile de kitesurf à bridages 3 lattes de vague est développée spécialement pour le surf en kitesurf. Cela permet d'avoir une aile qui peut choquer rapidement afin d'utiliser au maximum la puissance de la vague et non de l'aile. Ce type d'aile est ultra stable et descend au vent avec le kitesurfeur dans la vague. Ce style d’aile possède une excellente réactivité qui peut aussi permettre de reprendre de la puissance juste en bordant.  

Aujourd’hui, le Bow et le Delta sont des shapes d’ailes délaissés. Pourtant, ils étaient utilisés pendant quelques années par des écoles grâce à leur bonne traction et leur redécollage facile. Ces shapes ont laissé la place aux aile à bridages hybrides qui sont devenues la norme aujourd’hui. 

Les ailes de kitesurf à bridages représentent 95 % des ailes choisies sur le marché pour à leur mixité entre polyvalence/accessibilité/performance.

 

Les ailes de kitesurf C-Shape: 

Les C-Shape sont les ailes historiques du kitesurf. Elles sont de plus en plus mis à la marge au profit des ailes à bridages. Ces ailes manquent de polyvalence et d’accessibilité. Aujourd’hui, elles sont destinées principalement sur la pratique du freestyle moderne (newschool). Le comportement d’une aile de kitesurf C-Shape permet de favoriser le passage de barre dans le dos (figure moderne). 

Ces ailes de kitesurf ne possèdent pas de bridage et donc une sensation très directe en barre. Elles sont régulièrement équipées d’une 5e ligne qui permet d’aider au redécollage qui peut s’avérer difficile. 

La plage de vent est beaucoup plus réduite qu’une aile à bridage. Si vous aimez les ailes très directes et vous souhaitez pratiquer exclusivement du déhooké, l’aile conviendra parfaitement. Le C-Shape est déconseillée aux débutants.
Nous avons ajouté dans le tableau le shape Open-C (ou C-Hybride) car il est souvent considéré comme le C-Shape polyvalent dans certaines marques. On voit également des marques qui proposent un C-Shape avec un bridage amovible. 

C aile de kitesurf 5 lattes cshape desigC aile de kitesurf 5 lattes cshape desigC aile de kitesurf 5 lattes cshape desig

C-Shape 4 lignes : 

+ Pilotage direct.

+ Perfomances en déhooké.

+ Faculté au kiteloops.

C-Shape 5 lignes : 

+ Pilotage direct.

+ Perfomances en déhooké.

+ Faculté au kiteloops.

+ Redécollage facilité.

C-Shape 6 lignes : 

+ Pilotage direct.

+ Perfomances en déhooké.

+ Faculté au kiteloops.

+ Redécollage facilité.

Open-C ou C-Hybride en 3 ou 5 lattes : 

+ Alternative au C-Shape

+ Depower Rapide.

+ Sensations de barre directe.

+ Arc stable du shape.

+ Bon pouvoir ascensionnel.

Les ailes de kitesurf à caissons: 

Les ailes de kitesurf à caissons sont minoritaires et utilisées principalement sur le sable ou la neige. Leurs caractéristiques de vol sont différentes. Les ailes de kite à boudins sont plus faciles pour faire des manœuvres. Ces ailes volent dans très peu de vent et un bon écoulement de l’air. 

 

Le nombre de lattes sur une aile de kitesurf :

  • L’aile de kitesurf 1 latte a une place dans le marché. Ce sont des alternatives au vent léger. Elles ne sont pas lourdes et vol dans peu de vent. L’aile une latte se développe avec la possibilité d'avoir une aile polyvalente pour une pratique typée freeride. Ce shape possède rigidité et structure accentuées après plusieurs années de développement. Le shape sans latte disparait peu à peu du paysage. 
  • L’aile de kitesurf en 3 lattes est une aile légère et ronde. Bien souvent, les ailes sont dédiées au freeride, au freestyle, à la vague ou toutes les dsiciplines. Ce nombre de latte est idéal pour ces programmes pour maintenir une bonne rigidité. De plus, les marques optent pour une importante segmentation du bord d’attaque pour un gain en rigidité également. Le shape est plus ramassée pour que l’aile pivote sur l’oreille en vol et qui redécolle rapidement. C’est un choix que la majeure partie des kitesurfeurs effectuent, qu’ils soient débutants ou confirmés. De nos jours, ce choix d’aile est parfait car il permet d’avoir un excellent compromis.
  • L’aile de kitesurf en 5 lattes est dessinée pour être une aile rigide au profil allongé. Une aile qui tourne moins sur l’oreille (sauf les C-Shape), mais cette aile reste performante et excellente en saut comme freeride. Ce shape remonte plus loin dans la fenêtre pour meilleure remontée au vent et permet de bien se faire sustenter. Les 5 lattes sont également utilisées sur les ailes de kitesurf C-Shape. 

 

Le nombre de lignes sur une aile de kitesurf : 

  • Depuis l’arrivée de l’aile à bridages, les marques optent pour ce concept 4 lignes. Les shapes et les bridages permettent de redécoller l’aile de kite après avoir poussé la barre et puis tiré sur un arrière. Les 4 lignes sont de la même longueur. Mais les tailles peuvent varier en fonction des constructeurs allant de 20 à 25 mètres de long. 

  • La 5e ligne existe depuis le début des années 2000. Elle permettait d’avoir une meilleure sécurité et d’aider au redécollage de l’aile de kitesurf C-shape. Parfois, la 5e ligne est considérée active et peut faire office de bridage. 

La taille de l’aile de kitesurf :

Les ailes de kitesurf vont de 2,5 m à 18 m même si les tailles les plus couramment utilisées sont entre 7 et 12 m. Pour choisir son aile de kite, plusieurs composantes sont importantes : le niveau, le programme souhaité, les spots de pratique et le gabarit.

Les plages de vent des ailes de kitesurf : 

Il faut certes prendre en compte le programme que souhaité, mais il y a une autre composante à prendre en compte : la taille de votre aile de kitesurf. On peut choisir en fonction du gabarit, le type de la planche, la voile et le pilotage. En effet si vous êtes en surf vous pourrez mettre une aile plus petite, mais si vous aimez piloter vous pourrez également accroître la plage de vent. Votre technique permettra d’agrandir cette plage de vent. Pour la pratique du foil, ce tableau n’est pas à prendre en compte. Les plages de vent sont indicatives. Elles sont basées sur un rider en twintip de 75kgs. 

Les matériaux utilisés pour la construction sur une aile de kitesurf : 

La matière utilisée sur la majeure partie de l’aile de kitesurf est le spi. Suivant sa construction, cette matière peut être composée de 1 à 4 trames. Aujourd’hui on ne voit plus que des 2 ou 4 trames. Ces conceptions permettent une meilleure résistance à la charge et au déchirement. De plus, l’apparition de ces nouveaux spis permet d’accentuer la longévité et la rigidité de l’aile. Le bord d’attaque est en dacron tout comme de nombreux renforts sur le bord de fuite. La combinaison de ces deux matières permet un bon alliage pour la durabilité des ailes. Les renforts en aramide sont disposés aussi sur le bord d’attaque pour limiter l’usure en cas de frottements sur le sable. Suivant les marques, on retrouve l’insigna, des lattes rigides pour le bord de fuite ou encore de la sangle…

Les différences entre les barres de kitesurf :

Chaque marque de kitesurf développe des barres et a leur propre système de sécurité. Les barres en kitesurf ne sont pas interchangeables entre les marques. La sécurité des ailes est développée sur la barre de la même marque, elle est donc optimisée en fonction de la marque.

Les ailes de kitesurf sont développées avec un point d’écartements différents des avants qui influera sur la stabilité de l’aile. Les systèmes de largages des ailes de kitesurf sont construits différemment suivant les marques, mais sont soumis à de nombreux tests. Il est primordial d’apprendre à larguer et reconnecter le système plusieurs fois avant d’aller à l’eau avec son aile de kitesurf. La ligne de sécurité peut être sur un des avants ou les deux. Vous y êtes relié à la ligne de sécurité grâce à un leash.

La sécurité en kitesurf :

Le largueur se doit d'être efficace : facile à actionner et réarmer. Il est préférable d'avoir un largueur qui respecte la norme AFNOR. La norme préconise que la pression à pousser soit inférieure à 6kgs sous une tension de 200kgs dans les lignes.

Chaque marque de kitesurf développe son propre système de sécurité. Ainsi depuis quelques années, les marques tendent à uniformisation au niveau ce qu’il y a de plus fiable. Les barres ne sont pas interchangeables, mais on rencontre de plus en plus un système basé sur la sécurité sur un avant. Cette assistance permet un retrait de la puissance quasiment totale lorsque vous avez largué. La sécurité sur un avant marche grâce à l'utilisation du V-Bas. En effet, le point d'ancrage des avants est situé au-dessus du trim et la ligne coulisse à travers le corps de barre et le largueur. Ensuite en ayant réarmé le largueur puis relâche progressivement la ligne de sécurité, l'aile peut redécoller. 

La sécurité sur deux avants disparaît au fil des années, car elle n'enlève pas complètement la puissance et peut s'avérer moins efficace notamment si vous êtes surtoilé.

Le choix de la marque de kitesurf :

Comme dans tous les sports, chaque marque a une philosophie particulière en termes de conception de produit, pression de barre, programme de pratique. Pour définir ce qui conviendra le mieux à votre conception de la pratique du kitesurf, n’hésitez pas à contacter notre service client pour en parler.

Il n’y a pas de meilleure marque qu’une autre, juste des ailes de kitesurf qui vous correspondront plus par la technologie, la finition ou encore les caractéristiques de vol. 

Suivez-nous sur Facebook